CENTRAFRIQUE : L’Eglise catholique n’a pas dit non au projet de la nouvelle constitution.

L’information publiée le 7 septembre 2022 par Bérenger Ludovic Igor LAMAKA, journaliste de formation, ancien porte-parole des anti- balaka et membre de la CPC, sur son compte Facebook indique que l’Eglise catholique rejette la nouvelle constitution. Apres vérification il s’agit de la manipulation de l’information.

Cette information publiée par le porte -parole des anti-balaka a été reprise par plusieurs personnes sur Facebook dont 45 mentions j’aime, 30 commentaires et 5 partages ainsi que dans des groupes WhatsApp. Voici ce qu’il a dit « Eglise catholique dit non non non à la nouvelle constitution pour mieux préserver la paix en Centrafrique »                           

Le 26 aout 2022, le Président de la République, par décret N° 22 348 a créé et institué un comité pour la rédaction d’un projet d’une Constitution de la République Centrafricaine dont 3 membres des confessions religieuses devraient être aussi représentés.

Douze jours après le décret, Son Eminence Dieudonné Cardinal Nzapalaïnga exhorte le peuple centrafricain à l’apaisement, à la retenue, à l’accueil et à l’estime pour construire un Centrafrique nouveau. Il a dit dans une vidéo publiée le 7 septembre 2022 par le journal en ligne LANOCA.

La publication de Lamaka  intervient suite au décret N° 22 348 du 26 aout 2022 créant un comité pour la rédaction du projet de la nouvelle constitution. Sur les trois membres des confessions religieuses, un membre de l’Eglise catholique devrait être représenté.  

Dans une correspondance adressée au Ministre d’Etat Directeur de cabinet à la Présidence de la République centrafricaine le 29 Aout 2022 et publiée le 13 septembre 2022, la conférence Episcopale de Centrafrique a annoncé  sa non-participation au comité chargé de la rédaction du projet de la nouvelle Constitution de la République Centrafricaine.

Lire : L’Eglise Catholique Décline sa participation au comité de Rédaction de la Nouvelle Constitution – Oubangui Médias (oubanguimedias.com)

« L’Eglise Catholique estime en son for intérieur que la parole aurait d’abord dû être donnée au peuple centrafricain. A cet effet, une large consultation pourrait indiquer au-delà de tout doute les dispositions du peuple quant à la nécessité de cette révision. Dès lors, la création du Comité de Rédaction se justifierait à l’issue d’une telle démarche référendaire. Fort de ce qui procède, la conférence Episcopale de Centrafrique décline votre invitation de faire partie du comité chargé de rédiger le projet de la constitution de la République centrafricaine», peut-on lire dans cette correspondance signée par le président de la CECA, Mgr Nestor Désiré NONGO AZIAGBIA, évêque de Bossangoa et Président de la CECA.

Le décret portant nomination des membres du comité chargé de rédiger le projet de la nouvelle loi fondamentale, a été  rendu publique le lundi 12 septembre 2022. L’Eglise Catholique n’est finalement pas représentée. Les 55 membres du comité ont été installés le mercredi 14 septembre 2022 à l’Assemblé Nationale.

Après vérification, l’Eglise catholique n’a pas dit NON au projet de la nouvelle constitution. Elle a juste déplorée les démarches entreprises par le gouvernement pour doter le pays d’une nouvelle Constitution.

FACT-CHECKING / RMCC

Contactez – nous au 00236 72010001 ou écrivez-nous à infos@rmc-centrafrique.net si des informations et des images vous paraissent douteuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 − 5 =