Résumé du 27e  numéro du journal hebdomadaire Kolokoto du 12 Août 2022

Le parquet spécial de la Cour Pénale Spéciale de Bangui requiert une condamnation à vie contre les trois présumés auteurs des massacres de plus de 40 civiles en mai 2019 aux villages Koudjili et Limouna. Cette demande est formulée lors du réquisitoire final le 09 Août dernier. Mais la défense des accusés qualifie ce réquisitoire de pure théorie.

À Bria dans la Haute-Kotto, le vol et le braquage à main armée deviennent monnaie courante ces derniers temps dans la ville. Les cas sont récurrents dans certains quartiers de Bria. Les déplacés qui viennent de regagner leurs maisons sont les plus touchés. Firmin Kizito Endjinede, le commissaire de la ville de Bria promet de remédier à cette situation à travers les patrouilles des forces de l’ordre dans la ville malgré leur nombre insuffisant.

Un gendarme de première classe de passage à Alindao a poignardé à mort un jeune homme de 27ans. L’acte s’est déroulé dans la nuit de jeudi 04 Août aux environs de 21 heures chez son amie vendeuse d’alcool. Ce porteur de tenue a cru que le jeune homme serait l’amant de sa femme. Cette histoire serait à l’origine du drame qui a coûté la vie à cet homme.

Le chef des milices anti-balaka du village Yehou de la sous-préfecture de Zangba dans la Basse-kotto, Bienvenu Ngiambi, se dit favorable à la circulation libre des biens et des personnes sur la rivière Oubangui. Il l’a dit dans un communiqué adressé aux autorités locales.

La version audio ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 18 =